Mention d’honneur 2017

Sawa for Development and Aid | Liban

Organisation à but non lucratif

En janvier 2011, Rouba Mhaissen, alors âgée de 22 ans, rendait visite à sa famille au Liban, où elle a entendu parler des 40 premiers réfugiés syriens qui traversaient la frontière pour entrer au Liban. Elle est montée en voiture et s’est rendue à la frontière pour rencontrer les réfugiés. Après leur avoir demandé ce dont ils avaient besoin, elle a envoyé un message texte à toutes ses connaissances, leur expliquant la situation tragique et les besoins pressants des familles. Son message s’est répandu et des centaines de personnes l’ont contactée pour lui offrir des dons ou leur aide-bénévole.

À la fin de 2011, Rouba avait créé Sawa4Syria, une initiative locale dirigée par des jeunes et une des premières organisations au Liban à répondre aux besoins des réfugiés syriens. Le terme Sawa signifie « ensemble ». Rapidement, l’organisation a grandi et est devenue l’organisation de bienfaisance Sawa for Development and Aid, laquelle offre un secours global aux réfugiés syriens au Liban ainsi qu’au Royaume-Uni.

En plus du secours humanitaire traditionnel que l’organisation offre dans 16 villages de tentes abritant des milliers de réfugiés, Sawa incorpore des programmes d’éducation et de subsistance pour aider les réfugiés à acquérir une indépendance financière. Dans leur cuisine gratuite dirigée par des bénévoles syriens et libanais, Sawa nourrit quotidiennement plus de 4 000 personnes. Son centre pédagogique prépare les enfants syriens aux examens d’entrée dans les écoles libanaises et leurs programmes de travail rémunéré emploient près de 50 réfugiés à tout moment.

Avec plus de 1,5 million de réfugiés syriens au Liban, les tensions se sont accrues entre les réfugiés et leurs communautés d’accueil, un enjeu que Sawa tente de résoudre à travers l’éducation et la sensibilisation au Liban. Tous les programmes de Sawa sont conçus, réalisés et appliqués par des réfugiés, ce qui garantit que le travail se concentre sur les enjeux qui comptent le plus pour les gens qu’il aide.

Lorsque Rouba est allée à la rencontre des réfugiés syriens en 2011, elle ne savait pas que, six ans plus tard, elle aurait démarré une organisation dotée d’un vaste réseau de partenaires locaux et internationaux qui répond aux besoins des réfugiés syriens au Liban et au Royaume-Uni. En 2011, elle leur a simplement demandé : « De quoi avez-vous besoin? » Elle a découvert qu’au-delà du secours humanitaire, ils avaient besoin qu’on leur donne l’occasion de contribuer de manière utile à leur nouvelle société. Elle a également appris qu’en embrassant la diversité, le Liban était devenu un milieu de vie plus riche et plus tolérant.