Programme des Rapporteurs 2017

Les rapporteurs du Prix mondial du pluralisme sont des jeunes et des étudiants locaux qui assistent à des récipiendaires de prix à Ottawa et produisent des extrants écrits et multimédias qui contribueront aux communications publiques du Centre au sujet de la semaine du Prix.

Vous pouvez suivre leur travail à l’aide du mot-clic #PluralismAward2017 sur Twitter et Facebook.

David Arteta | Hotelier

David Arteta a récemment quitté l’Espagne pour vivre au Canada. Depuis août dernier, il fait partie de l’équipe des bénévoles en affaires publiques du Centre et de la Délégation de l’imamat ismaili à Ottawa. Doté d’un diplôme de l’école hôtelière Les Roches en 2010 et motivé par sa passion du service, David a acquis de l’expérience professionnelle en travaillant en Belgique, en Chine, aux Émirats arabes unis et en Angleterre. Dans les différents rôles qu’il a occupés au sein des hôtels, David a toujours tenté de faire une différence pour les invités et les collègues. Il cherche toujours à relever des défis et à sortir de sa zone de confort et a la capacité de rassembler les gens vers des objectifs communs. Partager ses connaissances et aider les autres à réussir est une autre de ses passions. Vivre dans des pays aux différentes cultures lui a permis d’expérimenter différents modes de vie, de s’ouvrir l’esprit et d’adopter différentes façons de voir les choses. Après avoir vécu trois ans à Londres, David a quitté son emploi pour voyager en Asie du Sud-Est et en Océanie avec sa conjointe et son frère afin d’acquérir de nouvelles expériences et de se créer des souvenirs.

Peu après son arrivée à Ottawa, David s’est engagé dans des activités de bénévolat avec enthousiasme. Lorsqu’il est au Centre et à la Fondation, David aime entrer en contact avec les visiteurs, échanger des points de vue et partager des expériences avec eux. David s’intéresse beaucoup à la géopolitique et au développement social. Il aime également cuisiner, pratiquer des sports d’aventure et voyager.

Marc Beaudry | Communication

L’Université d’Ottawa

Marc Beaudry étudie en communication. Sa langue maternelle est le français. Il a appris l’anglais assez jeune. Marc a deux frères cadets dont il est très près. Il a grandi à Gatineau, mais il a passé la majeure partie de son adolescence à Mississauga, en Ontario. Plus jeunes, ses frères et lui ont souvent déménagé. Cette expérience lui a permis de découvrir de nouveaux endroits. Après le secondaire, il a quitté son domicile familial et a travaillé dans un petit village de quelque 11 000 habitants en bordure du Saint-Laurent pendant un an. Marc avait 17 ans et cette époque à marqué son indépendance, car il a vécu seul dans un lieu où il ne connaissait qu’une seule personne à son arrivée. Ensuite, Marc est déménagé à Montréal, où il a étudié brièvement. Il a pris une pause des études pour travailler jusqu’à ce qu’il soit vraiment prêt à retourner aux études. Marc a acquis une formidable expérience durant ses deux années à Montréal. À l’été 2013, il a déménagé à Ottawa, où il a commencé à étudier à l’Université d’Ottawa.

Ses plus grandes passions sont la musique et les langues. Il adore découvrir de nouveaux artistes. Même s’il y a longtemps qu’il n’a pas pratiqué, il aime beaucoup jouer et composer de la musique. Sa deuxième passion est les langues. Il adore approfondir sa compréhension de la langue qu’il parle et de ses complexités. La linguistique est une discipline pour laquelle il a voulu effectuer son retour aux études. Marc étudie l’allemand depuis trois ans et espère pouvoir utiliser cette langue au cours de sa future carrière.

Mikaila Grace Boyd | Développement internationale

L’Université d’Ottawa

Mikaila Grace Boyd effectue sa deuxième année d’études en développement international et mondialisation avec une mineure en études de l’environnement. Ayant vécu à Ottawa toute sa vie, Mikaila adore la ville, particulièrement le Canal, ses rivières, ses parcs et son centre-ville. Avoir toujours vécu à Ottawa lui a apporté de nombreux avantages, en particulier la maîtrise du Français. La lecture de romans-mystères et l’aquarelle font partie de ses loisirs. Mikaila aime faire du yoga et passer le plus de temps possible en plein air. Elle est passionnée par l’art, l’écriture récréative et la protection de la vie sauvage, en particulier celle des requins. Par ailleurs, l’eau et sa préservation lui tiennent à cœur. Elle croit au potentiel de l’impact du photojournalisme dans les domaines de l’environnement et de la justice sociale. Des revues comme National Geographic l’inspirent à explorer la photographie et associent ses intérêts pour la nature et pour l’art. Elle soutient fermement le mouvement Black Lives Matter et la défense des droits des peuples des Autochtones. De plus, Mikaila s’implique sur le campus en tant que vice-présidente de la finance de l’Association des étudiants en développement et au sein de l’Association modèle des Nations Unies.

Lisa Hartman | Avocate

Lire l’affichage sur le blog [English] [Français]

Lisa Hartman est une avocate canadienne. Née à New York, elle a vécu à Montréal, Toronto et Ottawa. Elle détient un baccalauréat en science politique et philosophie de l’Université McGill et un diplôme de juriste de l’Osgoode Hall Law School. Elle aime réfléchir sur la façon dont la philosophie s’applique au quotidien. Elle écrira sous peu pour le blogue « Armchair Privacy », se questionnant sur la manière dont les idées philosophiques peuvent nous aider à comprendre les distinctions entre la vie privée et la vie publique. Elle fait souvent du bénévolat pour des organisations LGBTQ, est une skieuse aguerrie et possède un Schnauzer miniature enjoué.

Malik Jumani | Spécialiste du Marketing Digital

Malik a quitté Karachi, au Pakistan, pour déménager à Ottawa, au Canada, en décembre 2015. Il a étudié au baccalauréat en sciences au Pakistan et a poursuivi ses études en génie mécanique, option gestion en ingénierie, à l’Université d’Ottawa. Durant ses études, il a cofondé Dextra, un OBNL qui crée des prothèses pour les réfugiés syriens au Liban. En plus de travailler chez Dextra, Malik travaille en tant que spécialiste du marketing de la performance chez Riaz Sidi Performance Marketing.

Passionné de nouvelles rencontres et des apprentissages qui en découlent, faire du bénévolat dans sa communauté ismaélienne était tout naturel. Malik a fait du bénévolat en tant que directeur des RH à la Fondation Aga Khan Canada – Marche des partenaires mondiaux, à Ottawa, en juin 2017. Actuellement, il enseigne dans sa communauté ismaélienne d’Ottawa en plus de représenter les jeunes adultes ismaéliens au sein de l’Aga Khan Youth and Sports Board – Ottawa. En tant que nouvel arrivant, Malik a reçu tellement d’amour du magnifique peuple canadien qu’il s’assure maintenant que les nouveaux résidents de diverses origines aient l’occasion de travailler ensemble et de créer quelque chose d’extraordinaire.

Fahma Khalif Développement internationale

L’Université d’Ottawa

 

Fahma Khalif est présentement à sa dernière année d’études à l’Université d’Ottawa, où elle termine un majeur en développement international et mondialisation et un mineur en sciences sociales de la santé. Elle a toujours été passionnée par les enjeux mondiaux, ayant été témoin ou ayant entendu des membres de sa famille lui parler des nombreuses destructions causées par les troubles civils et les conflits internes. Fahma est née à Nairobi, au Kenya, et elle y a passé ses cinq premières années. Ses parents étaient des réfugiés somaliens qui avaient migré au Kenya au début de la guerre civile somalienne.

Convaincue que la paix et la liberté sont des défis constants pour lesquels chaque lutte et petite victoire compte, Fahma fait de son mieux pour faire du bénévolat et aider les communautés locales et marginalisées. Ayant travaillé et effectué du mentorat auprès de jeunes marginalisés, Fahma s’intéresse particulièrement aux impacts positifs de la mobilisation communautaire, qu’elle considère comme une des meilleures manières de combattre et d’attirer l’attention sur des injustices locales et internationales.

Dans le futur, Fahma espère retourner en Somalie pour voir le pays comme ses parents le voyaient; un pays diversifié et florissant qui n’est pas assailli par les troubles civils. Elle aspire également à voyager le plus possible et devenir une citoyenne du monde.

Moiz Lakhani | Baccalauréat International 

Moiz Lakhani est en onzième année au Baccalauréat international. Il est actuellement ceinture noire deuxième dan en jiu-jitsu, ceinture noire en kickboxing, double champion du monde de Jiu-Jitsu de la NAGA et champion national de kickboxing. Moiz adore redonner à sa communauté et son travail sur les Objectifs de développement durable a été déterminant. L’été dernier, il a été invité à l’Assemblée des jeunes des Nations Unies à New York, où il a rencontré des dirigeants de l’ONU, des représentants gouvernementaux, du FMI, de la Banque mondiale et d’organisations internationales qui l’ont aidé à appliquer son travail sur les Objectifs de développement durable à l’échelle mondiale. Moiz a également été choisi en tant qu’ambassadeur de l’Association canadienne pour les Nations Unies en plus d’être bénévole pour le Centre mondial du pluralisme et la Délégation de l’imamat ismaili.

De plus, Moiz est fondateur et PDG d’une ONG appelée The Global Change Makers Group. L’objectif de cette ONG est d’appliquer et de promouvoir les Objectifs de développement durable 2030 au Canada et dans le monde. L’ONG dirige actuellement diverses initiatives locales et internationales qui touchent à la santé; à l’éducation de qualité; à l’égalité des sexes; à la vie sur Terre; à la vie aquatique; et aux partenariats mondiaux.

À l’occasion d’Ontario 150, Moiz a également été reconnu par le gouvernement de l’Ontario pour son travail communautaire exceptionnel.

Claire Leunissen | Développement internationale et majeure en anthropologie

L’université d’Ottawa 

Lire l’affichage sur le blog [English] [Français]

Claire est auteure, militante pour la justice sociale, exploratrice culturelle et citoyenne du monde. Elle a toujours été fascinée par le concept de la culture et en particulier par l’idée de se réveiller à la place d’une autre personne. Au secondaire, cette fascination l’a inspirée à participer à un échange culturel en Italie; voyage qui lui a ouvert les yeux et qui a fait naître sa passion pour le pluralisme et l’anthropologie.

Après ses études secondaires, elle a choisi d’étudier le développement international et l’anthropologie à l’Université d’Ottawa. Insatisfaite de devoir rester assise dans des cours magistraux, Claire a participé à un cours de recherche sur le terrain au Sénégal en 2016 pour étudier le rôle culturel de l’éducation dans les communautés sénégalaises. Claire a également participé au cours universitaire Simul’ONU à New York en mars 2017. En tant que délégués suisses au Comité pour le développement social (CSocD), elle et son partenaire ont remporté l’Outstanding Peer Delegate Awards.

Auparavant, Claire a écrit pour Wingd.ca. Très impliquée dans la plateforme, elle a écrit des articles sur la culture et le voyage en français et en anglais pendant deux ans. Quelques-uns des articles favoris incluent des entrevues avec les auteurs de Goodnight Stories for Rebel Girls, la célébration de la fierté franco-canadienne du 25 septembre, et un article commandé par Extremely Together, What If We Told People That They Belong? Elle a également rédigé quelques entrevues dans le livre de Wingd, An Insider’s Guide to Canada’s Capital. Toutefois, sa réalisation la plus chère au sein de Wingd est d’avoir cofondé et géré la campagne #WingdSolve, un concours international de résolution de problème qui encourage les innovations et les inventions des jeunes en développement international.

Actuellement dans son dernier trimestre, elle veut poursuivre une maîtrise en anthropologie en se spécialisant dans les questions de la mobilité, de la diversité et de la discrimination. Lorsqu’elle n’est pas plongée dans ses études pour obtenir son diplôme, elle travaille à temps partiel comme sauveteuse, nage de manière récréative, danse la salsa et fait du bénévolat pour la Fondation canadienne des échanges éducatifs.

Aanal Mehta  | Développement internationale

L’Université d’Ottawa

Aanal Mehta est finissante au premier cycle en développement international et mondialisation avec mineur en français langue seconde à l’Université d’Ottawa. Elle adore participer à la création d’un changement positif à l’échelle nationale et internationale à travers les mouvements populaires et la prise de décisions politiques efficaces. Elle s’intéresse particulièrement aux enjeux de la migration, de l’accès à l’éducation, des droits de la personne et de la justice sociale. Auparavant, Aanal a travaillé pour divers ministères du gouvernement, dont Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et Services publics et Approvisionnement Canada. De plus, elle s’est impliquée activement dans sa communauté en faisant du bénévolat pour le bureau du député local et pour des organisations à but non lucratif telles que l’UNICEF et l’AIESEC. À l’avenir, Aanal souhaite poursuivre son engagement envers des organisations et des initiatives qui la mettent au défi et qui lui permettent d’acquérir une connaissance approfondie de ses champs d’intérêt, lui permettant ainsi de créer un changement positif au sein de la communauté nationale et internationale.

Aqeela Somani | Stratégie marketing, développement numérique, 

L’Université Queens, Smith School of Business

Lire l’affichage sur le blog [English] [Français]

Dotée d’une perspective centrée sur l’utilisateur, les intérêts d’Aqeela Somani se retrouvent au croisement de la technologie, du développement commercial et du développement international. Aqeela effectue sa maîtrise en gestion, entrepreneuriat et innovation à la Smith School of Business de l’Université Queen’s. Ses intérêts portent surtout sur la gestion du changement, l’investissement à impact social et la conception de services. En plus de son rôle en tant que gestionnaire à la Direction du dirigeant principal de l’information du Secrétariat du Conseil du Trésor, elle participe continuellement à des programmes pilotes novateurs pour favoriser un meilleur environnement de travail. La passion d’Aqeela pour le développement international la pousse à faire du bénévolat lors de nombreux événements et discussions au Centre mondial du pluralisme et à la Fondation Aga Khan Canada. De plus, elle s’implique activement dans la communauté Startup à l’échelle locale et nationale et a d’ailleurs remporté divers programmathons et compétitions d’entrepreneuriat. Les réalisations dont elle est la plus fière se rapportent au renforcement de la communauté grâce aux postes qu’elle a occupés dans les comités d’organisation de Meetups locaux, du Startup Weekend Ottawa et de la CanUX, la plus importante conférence canadienne sur l’expérience utilisateur. Aqeela a animé la première saison du Canadian Entrepreneurship Institute de Startup Canada, la première émission en direct sur l’entrepreneuriat et le gouvernement.