L’engagement auprès des lauréats et de la lauréate du Prix mondial du pluralisme 2019

Pour reconnaître les réalisations exceptionnelles qui favorisent le développement de sociétés plus inclusives partout dans le monde, en plus du prix en argent, le Centre a travaillé avec les lauréats et la lauréate du Prix pour concevoir un programme de soutien et d’engagement non financier.


Le Centre pour l’intégrité sociale |Myanmar

Pour un Myanmar inclusif et pluraliste

Impact 2019-2021

État de Rakhine

Quand la COVID-19 a frappé l’État de Rakhine, au Myanmar, faire face à la pandémie a posé des défis rarement retrouvés ailleurs. La région très diversifiée a été l’épicentre de violents conflits qui ont provoqué le déplacement de milliers de personnes dans des camps surpeuplés. En outre, l’accès à la région isolée par le conflit et soumise à une coupure Internet de la part du gouvernement central a été limité aux organisations déjà sur place. Dans ce scénario complexe, le Centre pour l’intégrité sociale (CSI), un des lauréats du Prix mondial du pluralisme 2019, s’est trouvé dans une position unique pour soutenir les communautés locales en leur offrant des informations vitales et en promouvant des mesures préventives pour lutter contre la propagation du virus.

Depuis 2016, le CSI a mobilisé des leaders de diverses communautés partageant une vision pluraliste et inclusive du Myanmar. Le programme de leadership transformationnel du CSI a rassemblé des jeunes issus de quelques-unes des régions les plus touchées par le conflit dans l’État et leur a offert une formation sur la sensibilité aux conflits, la cohésion sociale et la consolidation de la paix dans l’espoir d’atténuer les conflits futurs. À travers ce programme-phare, le CSI a permis à des partenaires locaux de mieux comprendre les divers acteurs présents dans la région. Ce réseau a été déterminant alors que le CSI a tenu un rôle actif dans la lutte contre la pandémie dans l’État.

Faisant partie des rares organisations de la société civile ayant accès à la région, le lancement du Projet de réponse à la COVID-19 du CSI a été essentiel aux communautés locales. Dans les premiers mois de la pandémie, le CSI a atteint 85 399 personnes, distribué 124 420 masques et installé 218 stations de lavage de mains.

Malgré le travail du CSI, la situation dans l’État de Rakhine s’est avérée désastreuse en raison du coup militaire de février 2021. De nouvelles restrictions sur la libre circulation de l’information ont été mises en place à l’échelle nationale. Un état d’urgence a entraîné la détention de leaders politiques et d’activistes de la société civile.

Depuis le coup, le CSI a transformé quelques-uns de ses programmes en aide humanitaire tout en respectant son engagement envers les initiatives qui ont toujours été au cœur de sa vision. Des discussions avec des leaders locaux sont en cours pour orienter la conception de programmes humanitaires à la lumière des circonstances changeantes. Des centres d’apprentissage communautaires dirigés par un personnel et des bénévoles locaux offrent toujours un endroit où tenir des dialogues intercommunautaires ainsi que des activités récréatives et de renforcement de la capacité. Le dévouement du CSI envers un Myanmar plus pluraliste, où chaque communauté a une voix, continue d’orienter son travail et n’a pas changé depuis le jour où il a été récompensé par le Prix mondial du pluralisme.