Les finalistes du Prix mondial du pluralisme 2019 sont annoncés

Afin de reconnaître des réalisations exceptionnelles qui favorisent l’inclusion dans des sociétés du monde entier, le jury internationale a annoncé les 10 finalistes du Prix mondial du pluralisme 2019.

La Fondation Adyan | Liban

La Fondation Adyan encourage l’importance de la diversité culturelle et religieuse à travers des initiatives communautaires qui touchent à l’éducation, aux médias, à la politique publique et aux échanges interculturels. Adyan possède des programmes dans 42 écoles libanaises pour renforcer la cohésion sociale et a récemment lancé la plateforme Web Taadudiya (pluralisme) pour encourager la pensée critique à l’égard de la diversité culturelle et religieuse dans les pays arabes.

L’Institut national de la musique d’Afghanistan | Afghanistan

L’Institut national de la musique d’Afghanistan est une initiative gouvernementale qui offre une formation en musique classique traditionnelle afghane et occidentale à des enfants afghans provenant de divers milieux, particulièrement à des orphelins, des vendeurs de rue et des filles. Il ravive des traditions musicales afghanes qui ont été interdites lors du régime des talibans, réintroduisant la musique dans la société comme un important aspect de la reconstruction du pays.

La Fondation Artemisszió | Hongrie

La Fondation Artemisszió encourage une société ouverte, tolérante et inclusive et célèbre la diversité en créant une solide communauté interculturelle active politiquement en Hongrie. Ses programmes favorisent le dialogue et la compréhension mutuelle entre divers groupes, soutiennent l’intégration de réfugiés et sensibilisent la population à travers l’éducation et le mentorat. L’organisme a offert une formation interculturelle à des centaines de professionnels de l’éducation et de la santé, de policiers et de travailleurs sociaux.

Le Centre pour l’intégrité sociale | Myanmar

Le Centre pour l’intégrité sociale est la seule organisation locale qui travaille dans le nord de l’État de Rakhine depuis la violence de 2017. Fondé par un Rohingya professionnel de l’aide humanitaire et employant un groupe de personnes diversifiées, le Centre facilite la citoyenneté participative au Myanmar en se concentrant sur les jeunes, et particulièrement sur ceux qui proviennent de communautés marginalisées et sous-représentées. Par des formations en leadership, en résolution de conflit, en démocratie, en pluralisme, en droits de la personne, en protection civile, en développement communautaire, en gestion de projet, en plaidoyer et en mobilisation communautaire, le Centre outille les jeunes pour qu’ils deviennent des agents de changement dans leur communauté.

Madame Deborah Ahenkorah | Ghana

Madame Deborah Ahenkorah est une enseignante qui a cofondé Golden Baobab, qui promeut la littérature africaine pour enfants et décerne le Prix annuel Golden Baobab. Ouvert à tout citoyen africain, peu importe son lieu de résidence, son âge, son genre, sa race ou sa religion, le prix encourage la création de livres pour enfants qui sont pertinents culturellement pour les Africains. Ahenkorah a également fondé African Bureau Stories, une entreprise sociale de publications pour enfants.

L’équipe « Apprendre l’histoire qui ne fait pas encore partie de l’histoire » | Bosnie-Herzégovine, Croatie, Monténégro et Serbie

L’équipe « Apprendre l’histoire qui ne fait pas encore partie de l’histoire » est un réseau d’enseignants d’histoire qui enseignent l’histoire du conflit dans leur pays de l’ex-Yougoslavie de manière à favoriser la cohésion sociale et la paix durable. Il aide les enseignants à aborder des sujets délicats et controversés liés aux guerres afin de contribuer à la compréhension de l’ex-Yougoslavie, de son histoire et de sa diversité et afin d’attirer l’attention sur l’histoire et les valeurs communes tout en encourageant la paix.

onBoard Canada | Canada

onBoard Canada favorise le leadership inclusif et diversifié dans les organismes canadiens à but non lucratif. onBoard éduque, sensibilise et offre des formations pour aider à relier des individus de communautés sous-représentées ⎼ y compris des minorités visibles, des femmes, la communauté LGBTQ2+, des personnes des Premières Nations et autochtones et des personnes handicapées ⎼ à des possibilités de participer à des conseils de gouvernance pour s’assurer d’une participation plus équitable dans le leadership de la société civile.

Rupantar | Bangladesh

Rupantar est une des plus importantes organisations de sensibilisation et de mobilisation sociale dans le pays. Elle travaille à renforcer notamment la démocratie et l’autonomisation politique, la paix et la tolérance, et la gestion des catastrophes naturelles. Depuis 1998, Rupantar a aidé des femmes à mettre sur pied 32 organisations féminines locales enregistrées auprès du gouvernement et à mener des campagnes pour obtenir (et gagner) des sièges en politique locale. Rupantar a également organisé 261 dialogues interreligieux réunissant des dirigeants musulmans, hindous et chrétiens afin d’élaborer des plans d’action pour combattre l’extrémisme.

SINGA | France

SINGA est un mouvement citoyen qui soutient l’intégration des réfugiés en France et dans douze autres villes européennes en reliant des réfugiés à des citoyens et des partenaires privés et publics. Il mobilise des familles d’accueil pour accueillir les immigrants et recrute des partenaires publics pour accompagner les nouveaux-arrivants dans leur cheminement professionnel. SINGA utilise les nouvelles technologies et l’entrepreneuriat social pour combler le fossé, démontrant que la diversité culturelle est un atout et dépassant les stéréotypes selon lesquels les réfugiés sont des « victimes » ou des « menaces ».

Soliya | États Unis

Soliya habilite les jeunes à vaincre les obstacles et à créer un dialogue constructif à travers l’échange virtuel. Son programme Connect utilise une plateforme de vidéoconférence personnalisée pour organiser des discussions modérées en ligne et des discussions en personne sur des enjeux mondiaux, sociaux et personnels. Son équipe travaille dans cinq pays et représente plus de dix pays d’origine. L’organisme cherche à créer des sociétés inclusives et pluralistes qui accueillent la diversité, et à transformer les conflits en préparant et en outillant les participants afin qu’ils soient capables d’entrer en contact avec la différence, de coopérer et d’apprendre les uns avec les autres

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les plus récentes nouvelles du Prix.

S'INSCRIRE