onBoard Canada

un programme de la Chang School of Continuing Education de l’Université Ryerson

« Le Canada est un excellent exemple de pays pluraliste. Toutefois, nous avons encore des difficultés à certains égards. onBoard a contribué à changer l’image du leadership dans ce pays en adoptant une approche qui devrait servir de modèle à d’autres pays qui luttent avec la représentation et l’accès à des possibilités égales. »

– Joe Clark, ancien premier ministre du Canada et président du jury du Prix.

L’HISTOIRE D’ONBOARD

Observez les membres des conseils d’administration d’entreprises privées et publiques du Canada et vous remarquerez un décalage persistant avec la composition de la population canadienne. Le Canada est depuis longtemps fier de sa diversité, mais la composition de ses conseils d’administration ne dit pas la même chose.

onBoard Canada a été créée pour aborder cet écart entre les décideurs du Canada et la réalité démographique du pays. onBoard a reconnu qu’il n’était pas suffisant d’être un pays diversifié, mais que le Canada devait également être activement inclusif. Sans une réelle inclusion, comment le leadership canadien pourrait-il un jour profiter de la diversité du pays?

Pour ouvrir la voie vers le leadership, onBoard Canada offre des formations en gouvernance aux participants intéressés ainsi qu’un service de jumelage avec des conseils d’administration aux membres de communautés sous-représentées. onBoard offre également des formations aux secteurs à but non lucratif et public pour aider les dirigeants à reconnaître leur propre privilège et pour leur offrir des outils pour créer des milieux de travail plus inclusifs. En tant que programme de l’École de formation continue G. Raymond Chang de l’Université Ryerson, onBoard Canada effectue de la recherche en partenariat avec l’Institut de la diversité sur le manque de diversité au sein du leadership du Canada.

En aidant les individus sous-représentés à revendiquer un siège à la table des décisions, onBoard Canada s’assure que davantage de Canadiens puissent prendre part aux décisions qui les touchent. Toutefois, les groupes sous-représentés au Canada ne sont pas les seuls bénéficiaires. Les conseils d’administration sont revigorés et renforcés par un vaste éventail de voix et de perspectives.

onBoard Canada a changé la composition des conseils d’administrations d’entreprises privées et d’organisations à but non lucratif dans le Grand Toronto et dans plusieurs villes du pays. onBoard a formé et jumelé des milliers de personnes à des possibilités offertes par des conseils d’administration, et plus de 1 000 personnes ont été élues dans plus de 800 organismes à but non lucratif, agences publiques, conseils et commissions.

En comblant le fossé entre la diversité et l’inclusion dans le leadership canadien, onBoard rehausse les normes en matière de gouvernance moderne. En définitive, le Canada tout entier en profite.


Le Canada est un pays diversifié et de récentes projections démographiques suggèrent que sa diversité ethnoculturelle continuera de croître. D’ici 2031, de 29 % à 32 % de la population du pays sera composée de minorités visibles. D’autres communautés diversifiées au Canada sont également de plus en plus visibles et exigent d’être reconnues et représentées. Des individus de la communauté LGBTQ+ se sentent de plus en plus en sécurité de s’affirmer publiquement; des jeunes veulent participer aux prises décisionnelles; et la Commission de vérité et réconciliation a identifié 94 appels à l’action hautement publicisés pour une réconciliation entre les peuples autochtones et les Canadiens. Toutefois, le leadership ne représente pas cette réalité. En 2017, l’Institut de la diversité de l’Université Ryerson découvre que les minorités visibles occupent 3,3 % des postes au sein des conseils d’administration, une augmentation de moins de 1 % depuis 2014. Bien que les femmes représentent 48 % de la population active, en 2017, elles n’occupent que 14,5 % des sièges des conseils d’administration canadiens au sein des entreprises divulguant ces renseignements.